dimanche 7 juin 2015

Saint-Quirin : quatre dimanches au son de l’orgue Silberman

Le festival Silberman Saint-Quirin propose aux mélomanes un attrayant programme baroque durant ce mois de juin. Chaque dimanche de juin, les meilleurs organistes se succéderont aux claviers de cet instrument historique.

L’orgue historique de Jean-André Silbermann.   Photo RL
Lumière et Ombre par l’ensemble Estampe, sous la direction de Rosch Mirkes. Créé par la violoniste Jehanne Strepenne, Estampe est une formation luxembourgeoise à géométrie variable composée à l’origine d’un quatuor à cordes et continuo au service de la voix. Au programme les Neun Deutschen Arien de Häendel avec la soprano Gwendoline Spies. Les musiciens intercaleront également des œuvres instrumentales de Buxtehude, Telemenann, Avison, Mozart.

Dimanche 14 juin

À 17 h, en l’église priorale de Saint-Quirin : cantates de Bach avec grand-orgue obligé, par le Bach Collegium de Sarrebruck et le Vocal Consort Parlando, sous la direction de Rainer Oster. Conquis par l’orgue Silbermann et plébiscité par le public l’an passé, le Bach Collegium se fait fidèle à Saint-Quirin pour continuer l’intégrale des cantates de Bach. Musiciens et chanteurs se rassembleront à la tribune pour interpréter les cantates BWV 170 - Vergnügte Ruh, beliebte Seelenlust - et BWV 49 - Ich geh und suche mit Verlangen – pour les 6° et 20°, dimanche après la Trinité. Magnifiées sous les voûtes, soutenues par le grand orgue et les instruments, les voix offrent une puissance et une plénitude originelles incomparables.

Dimanche 21 juin

À 17 h, en l’église priorale de Saint-Quirin : récital d’orgue et de clavicorde par Étienne Baillot. Élève de Michel Chapuis pour l’orgue, Étienne Baillot a obtenu aux CNR de Strasbourg et Paris les plus hautes récompenses. D’abord organiste aux Blancs-Manteaux à Paris puis à la chapelle du Château de Versailles, il est titulaire de l’orgue historique de la Collégiale de Dole et enseigne l’orgue aux Conservatoires de Dole et Chambéry.
Concertiste international, il se passionne pour le clavicorde, dont il est le spécialiste reconnu. Il interprétera de la musique espagnole de Cabezon, Correa de Arauxo, Cabanilles

Dimanche 28 juin

À 17 h, en l’église priorale de Saint-Quirin : musique et chant sacré de la Renaissance au Baroque en Europe, par l’ensemble Métamorphose, sous la direction de Gabriel Baltes, avec Vincent Bernhardt à l’orgue. Métamorphose est un chœur mosellan de très haut niveau, explorant le répertoire du XVIe siècle à nos jours. Disciple de Pierre Cao, Gabriel enseigne aussi la direction en Espagne, où il a remporté le premier prix du Concours international de chœurs de Maribor. Vincent Bernhardt est professeur d’orgue au Conservatoire de Metz. Il a étudié à Metz, Lyon (CNS), Stuttgart et Bâle. Il est titulaire de quatre Master d’interprétation : orgue, clavecin, basse continue et orgue pratique historique. L’orgue et le chœur dialogueront dans des œuvres de Roland de Lassus, Josquin des Prés, Byrd.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire